jeudi 29 octobre 2009

Brouillard

Réveil cotonneux, dans un nuage. J’ai la tête dans le brouillard, les pieds aussi. Les pieds, la maison et la campagne environnante… Eveil dans l’univers blanc. De ma fenêtre, seules les branches noires du marronnier donnent un peu de relief à l’immédiat. Pour le reste, je ne distingue rien. Le bruit des voitures qui passent me rappellent la route. Un clac, et c’est sur le pont suspendu qu’elles passent…
Vision de coton qui laisse présager une belle journée.
Car, oui, le brouillard se lève. Parfois vers midi… mais il fini toujours par laisser apparaitre un ciel d’azur, sans le moindre nuage. Il fait beau, chaud. Eté indien.
J’ai sorti les transats, les ai installés au Sud, et après déjeuner, les enfants jouent sur la terrasse, et moi… je retrouve mon activité préférée : je glande au soleil. Je deviens chat.
Pas de contrariété pour le moment. Pas de loir, pas de lézard, pas de chauve-souris pour déranger mes nuits. Le séjour est court, et je savoure chaque minute. Comme si j’essayais de les retenir, en prolongeant une balade dans le bois, une cueillette improbable, en faisant encore un dernier tour dehors avant que l’ombre des grands arbres ne me rappelle la saison…
Hier, j’ai étendu le linge dehors. Comme en été. Je l’ai aussi déplacé quatre fois, le soleil tourne vite. Et sécher le linge est une illusion. Le linge a fini à l’intérieur, près des radiateurs. Qu’importe.

1 commentaire:

  1. dis-donc tu es bien matinale ... Pour en profiter toujours plus ?

    RépondreSupprimer

Un petit café pour la suite ?

Related Posts with Thumbnails