samedi 5 décembre 2009

Les temps mouvementés

Les enfants sont une source de joie permanente. L’école est une source de joies permanentes... sauf… Sauf quand la maîtresse du Lion King vous convoque pour vous expliquer que soudain, votre enfant est devenu « ingérable », « terrible », « transgressif »… Et ce, depuis l’arrivée d’un nouvel enfant dans la classe. Un nouveau petit garçon muni d’une forte personnalité. Forcément, le Lion King se mesure… Etat de crise à la maison : « tu lui passes tout… - oui, je sais… - et après tu lui cries dessus… - mais c’est qu’il m’énerve à la fin à ne jamais obéir, à toujours défier ! - tu es inconstante. - oui, et imprévisible. Le ton monte, on fini par s’engueuler. - à quatre ans, c’est normal pour un petit garçon d’être un peu agité… - il n’est pas qu’agité, il n’écoute rien, il se met en danger… Et me voilà encore à me prendre la tête. Qu’ai-je raté avec lui que je n’ai pas raté avec le Grand ? Pourquoi ce qui marche avec le Grand ne marche pas avec le Petit ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi !!! Je suis à bout, je n’y arrive plus. Je ne crois pas particulièrement aux pédopsys. Je n’ai pas envie de le stigmatiser en le mettant à part à l’école avec le Rased (réseau d’aide spécialisée aux enfants en difficulté… ça veut tout dire…). Une amie me propose son psychomot’, je tente l’appel, ne tombe jamais sur lui, n’ose pas le message. Une autre amie me propose la sophrologie… Pourquoi pas. J’en ai fait moi-même, c’était bien. Je lui fais confiance, pourquoi pas. Reste à convaincre le c&t… Après presque trois semaines en apnée éducative, à la dérive avec mon petit, il a sa séance de sophro. Je m’éclipse hors de la maison. De retour deux heures plus tard, le Petit est métamorphosé. Je ne sais pas ce qu’ils se sont dit avec la Sophro, son frère, une petite copine, peu importe, il règne une nouvelle ambiance à la maison. Une ambiance de calme, de zen, d’amour… ça fait du bien ! Les temps mouvementé ne sont pas complètement derrière nous, mais on aborde une période plus facile. La maitresse ne m’a plus sauté dessus cette semaine pour me raconter les frasques du Petit, je n’ai pas eu à élever la voix à la maison. Même ses dessins deviennent figuratifs et colorés, exit les orages et les tempêtes, on est dans les zèbres et autres girafes de la savane, bien plus pacifiques et apaisés. Pour le coup, moi aussi, je m’apaise.

6 commentaires:

  1. Ne cherche pas à savoir ce qu'ils se sont dit, c'est entre la sophro et lui ...
    ce qui compte c'est que ça marche ...
    bises
    et puis, bonne saint-nicolas, même si tu ne le fêtes pas :-)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis rééducatrice en RASED : vous avez de la chance d'avoir encore des personnels spécialisés dans l'école de votre enfant. Ne croyez pas que cela les stigmatise, de rencontrer un autre enseignant que leur maîtresse. Mais tant mieux si vous avez trouvé une personne à l'extérieur de l'école. Nous sommes débordés !http://www.sudeduc83.org/spip.php?article723&calendrier_mois=1&calendrier_annee=2010&lang=fr

    RépondreSupprimer
  3. cool! tu vas passer de bonnes fêtes de Noël et plus....

    RépondreSupprimer
  4. @khey et Annoushka : happy Saint Nico les belges !

    @Francoise : oui, nous avons de la chance d'avoir encore un créneau Rased à l'école, cependant, dan sle cas de mon fils, un casessentiellement éducatif, il nous a semblé une meilleure piste que de tenter qqch à l'extérieur. D'autant qu'il aurait retrouvé les autres "enfants terribles" aux séances de rased, ce qui n'aurait pa forcément aidé aux biens faits de celles-ci.
    Merci pour le lien.

    RépondreSupprimer
  5. Dans ton cas, il semble que tu es "deux mères", parce que les enfants sont toujours "un plus un".

    RépondreSupprimer
  6. @Damien : là je suis plutôt deux "mers"... limite l'océan abyssal, en fait...

    RépondreSupprimer

Un petit café pour la suite ?

Related Posts with Thumbnails